DST ถูกฟ้องโดยโฆษกเครือข่าย "Sortir du nucléaire"


แบ่งปันบทความนี้กับเพื่อนของคุณ:

เช้านี้ที่ 8 นคณะกรรมการความปลอดภัย (DST) ดำเนินการค้นหาของพาร์ทเมนสเตฟานลอมิมโฆษกเครือข่าย "sortir ดู่nucléaire" และผู้เขียนหนังสือ "ความไม่มั่นคงทางนิวเคลียร์ เร็ว ๆ นี้เชอร์โนบิลในฝรั่งเศส? "(ฉบับ Yves มิเชล)

ตั้งแต่เช้าวันนี้Stéphane Lhomme อยู่ในการควบคุมตัวที่สถานีตำรวจกลางบอร์โดเป็นระยะเวลาไม่แน่นอน เขาถูกสงสัยว่าเป็นผู้ถือครองเอกสารการป้องกันที่เป็นความลับซึ่งแสดงให้เห็นถึงความอ่อนแอของเครื่องปฏิกรณ์นิวเคลียร์ EPR ในกรณีเครื่องบินตกเครื่องบินของสายการบินแอร์ คดีอยู่ในมือของผู้ต่อต้านการก่อการร้ายในสำนักงานอัยการของกรุงปารีส

Le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce cette arrestation et demande la libération immédiate de son porte parole.

Le Réseau “Sortir du nucléaire” avait publié en septembre 2005 une lettre d’un responsable d’EDF (non couverte par le secret défense) faisant état de ce document confidentiel défense. Lors du débat public sur l’EPR qui s’est terminé début avril 2006, la CPDP (Commission nationale du débat public) avait censuré un passage de la contribution écrite du Réseau “Sortir du nucléaire” faisant état de ce document confidentiel défense.

Cette affaire démontre une fois de plus toute l’opacité et la censure concernant le nucléaire.

Les citoyens sont en droit de connaître la vérité sur le nucléaire et en particulier sur l’EPR. Le Réseau “Sortir du nucléaire” demande à l’Etat de « déclassifier » le document Confidentiel défense sur l’EPR afin que la vérité soit faite sur ce réacteur.



Plus d’informations

Communiqué du jeudi 4 mai 2006

Nucléaire – Crash suicide : le réacteur EPR vulnérable

Le Réseau « Sortir du nucléaire » détient un document CONFIDENTIEL DEFENSE, issu d’EDF, qui reconnaît que le réacteur nucléaire EPR sera tout aussi vulnérable que les réacteurs actuels face à un crash suicide. C’est absolument inacceptable pour un réacteur nucléaire qui, s’il est construit, sera le premier réacteur à être construit APRES LE 11 SEPTEMBRE 2001.

Considérant que Mme Lauvergeon, PDG d’Areva, constructeur de l’EPR, prétend systématiquement que ce réacteur est « prévu pour résister à un crash suicide avec un avion de ligne », le Réseau « Sortir du nucléaire » se doit de faire connaître la vérité en révélant le contenu du document « Confidentiel défense ». Extraits :

1) Une couverture « raisonnable » du risque

Extrait : « Les hypothèses relatives à l’impact doivent assurer une couverture « raisonnable » du risque et ne peuvent prétendre envelopper toutes les éventualités »
Commentaire du Réseau « Sortir du nucléaire » : une couverture « raisonnable » du risque en cas d’impact signifie bien une couverture incomplète du risque. Un crash suicide sur l’EPR peut donc clairement aboutir à une catastrophe nucléaire.

2) Cacher la vérité aux citoyens

Extrait : « Les hypothèses, règles utilisées, et analyses associées ne devraient pas figurer dans les rapports de sûreté accessibles ou susceptibles d’être accessibles publiquement »
Commentaire du Réseau « Sortir du nucléaire » : les dirigeants d’EDF veulent cacher la vérité aux citoyens. L’information est pourtant fondamentale : s’il est construit, l’EPR sera le premier réacteur « post 11 septembre 2001 ». Il est impensable qu’il ne soit pas conçu pour résister à un crash suicide.


ความคิดเห็นที่ Facebook

แสดงความคิดเห็น

ที่อยู่อีเมล์ของคุณจะไม่ถูกเผยแพร่ ช่องที่ต้องการถูกทำเครื่องหมาย *